BeAngels

Connaissez-vous les business angels, ces investisseurs privés qui investissent dans des startups à fort potentiel de croissance ? Ils sont souvent dépeints comme des personnes fortunées, cadre de haut niveau, d’une certaine tranche d’âge… et pourtant. Le plus grand réseau d’investisseurs privés belge, BeAngels, voit arriver une nouvelle génération d’investisseurs. Focus sur ces nouveaux profils.

Apparu aux États-Unis, le concept de business angel est arrivé il y a une trentaine d’années sur le continent européen. De premiers investisseurs privés acceptaient d’investir une partie de leur patrimoine dans des startups, en contrepartie d’actions.

Afin de structurer ces rencontres en Belgique, le réseau BeAngels fut créé au début des années 2000. Il avait pour objectif de mettre en relation des entrepreneurs à la recherche de fonds avec des investisseurs à la recherche de projets innovants et à fortes perspectives de croissance.

20 ans plus tard, avec le même objectif, ce même réseau compte plus de 420 membres et a contribué au financement de 444 sociétés pour un total de 57 millions d’euros. Mais derrière ces chiffres, se cachent des personnes : des investisseurs privés, désireux d’investir et de s’investir. Mais qui sont-ils ?

Le profil des business angels du réseau BeAngels

Pendant de nombreuses années, le réseau BeAngels a recruté principalement des personnes qui quittaient leur vie professionnelle. Elles avaient pour la plupart des profils de managers, et disposaient d’une certaine disponibilité en temps et en patrimoine.

Mais ces derniers temps, le réseau a vu une évolution dans le profil des personnes recrutées. Grâce à l’intérêt grandissant des investisseurs envers les startups, il y a eu une démocratisation du fait de devenir actionnaire. Et le mouvement du crowdfunding à lui aussi grandement contribué à populariser la notion d’investissement dans les startups, et à d’autres classes d’actifs dont BeAngels fait partie. De ce fait-là, de nouveaux profils de business angels sont apparus, avec des intérêts différents : les profils entrepreneuriaux.

Ces profils sont le résultat de l’essor de l’entrepreneuriat en Belgique. De nombreuses personnes ont monté leur entreprise, sont devenues entrepreneurs, parfois avec de belles réussites. Comparés à la génération précédente, ils ont cette notion de « give-back ». Ils veulent redonner beaucoup plus tôt qu’avant à la génération d’après, une fois qu’ils ne sont plus dans l’opérationnel ou qu’ils ont revendu leur boîte. Et une façon de le faire est de devenir investisseurs dans les startups de demain.

Pas de profil type

Si une grande partie du réseau est aujourd’hui composé d’hommes et de femmes aux profils managériaux ou entrepreneuriaux, le réseau compte parmi ses membres de nombreux profils différents. Malgré la différence, ils ont cependant une chose qui leur est commune à tous, et toutes : leur appétence pour l’entrepreneuriat et l’innovation.

Les business angels du réseau BeAngels ont en effet une motivation commune qui est double. Non seulement ils investissent en capital, mais avec leur parcours, expériences, ils apportent leur aide aux startups qu’ils financent pour leur faire gagner du temps, des ressources et les faire grandir plus rapidement.

L’activité de business angel vous intéresse ? BeAngels organise chaque mois un forum d’investissement où 5 projets à la recherche de financement sont présentés, auquel vous pouvez participer sans engagement.