Hiscox-Lydian Art Quick Scan : analyse des aspects fiscaux et d'assurance des collections d'art

Est-il préférable d'acheter de l'art par l'intermédiaire d'une entreprise ou d'une personne physique ? Et quelles en sont les conséquences fiscales ? Comment éviter aux héritiers d'avoir à vendre des œuvres d'art précieuses pour payer les droits de succession ? Ce sont des questions que les clients d'Hiscox peuvent désormais adresser au cabinet d’avocats Lydian.

Approche globale

L'acquisition d'art se fait principalement par passion. Cependant, il est fortement recommandé de se poser un certain nombre de questions rationnelles au moment de l'achat car chaque choix a un impact sur les modalités d'assurance et de la fiscalité. L'Art Quick Scan d'Hiscox et Lydian sensibilise les amateurs d'art à un certain nombre de questions, établit leur situation et les aiguille pour prendre les bonnes décisions.

Conseils fiscaux pour les achats et les transferts

Des choix doivent être faits lors de l'achat d'œuvres d'art - les acheter soi-même ou les acheter par l'intermédiaire d'une société ou d'une personne morale, par exemple une fondation ? Qu'en est-il du transfert ultérieur de la collection d'art ? Les œuvres d'art seront-elles transmises directement ou par l'intermédiaire d'une entreprise ou d'une personne morale ? Comment le montant des droits de succession peut-il être réduit ou même réduit à zéro sur la collection ? Et si vous donnez des œuvres d'art, pouvez-vous, en tant que donateur, continuer à en profiter ?

« La dernière chose que les collectionneurs d'art veulent, c'est que leurs proches vendent des objets d'art pour payer les droits de succession », déclare Sandra Lodewijckx, associée chez Lydian. Les clients d'Hiscox peuvent compter sur les services de Lydian pour obtenir des conseils approfondis à ce sujet.

Qui est Lydian ?

Lydian est un cabinet d'avocats belge renommé avec une équipe d'experts en art (Art Team). Cette équipe est unique car elle allie l'expertise en matière de fiscalité et en assurance, ce qui se traduit par des solutions pragmatiques. Selon Geert de Neef, associé chez Lydian, cette combinaison est particulièrement précieuse dans la pratique « parce qu'avec l'art, il y a toujours une certaine tension entre le désir d'assurer adéquatement l'art, d'une part, et les conséquences fiscales de la valeur assurée de la collection, d'autre part. Cette tension ne devrait jamais avoir d'impact sur la valeur émotionnelle du patrimoine artistique. »

Plus d'informations ?

Pour plus d'informations sur le service d'Hiscox-Lydian, veuillez contacter Héloïse Fostier via heloise.fostier@lydian.be ou Geert de Neef via geert.deneef@lydian.be