Pour une bonne collaboration en cas de sinistre

Afin d’être encore plus efficaces et rapides dans la gestion des sinistres, nous avons pensé qu’il serait utile de mettre en avant certains éléments pour renforcer notre collaboration en cas de sinistre. Nos deux gestionnaires sinistres, Muriël Lumbay et Fanny Van Cappel, nous parlent des différents cas de figure.

  • En présence d’un sinistre Art and Private Client

Lorsque nos clients privés sont victimes d’un sinistre, il est conseillé de nous adresser la déclaration de sinistre au moyen du formulaire de déclaration de sinistre dûment complété (disponible ici). Grâce à ce dernier, nous bénéficions immédiatement d’une description précise des circonstances, des éventuelles parties impliquées, ainsi que d’indications quant à l’ampleur du sinistre. Pour les sinistres portant sur des bâtiments, du contenu, des objets d’art ou de valeur, certains éléments (en addition au formulaire de déclaration de sinistre) sont indispensables pour pouvoir traiter le sinistre, à savoir :

- Un devis détaillé et chiffré de réparation, remplacement ou restauration

- Des photos du dommage

- Une facture originale d’achat du bien endommagé, perdu ou dérobé

- Une copie du procès-verbal d’audition de police en cas de cambriolage et vol

« Dès la réception de l’ensemble de ces éléments, nous pouvons prendre position dans les dossiers et agir en conséquence (règlement immédiat, mandat d’un expert, mise en demeure de la partie adverse,…). Au plus vite ces éléments nous parviennent, au plus vite le dossier pourra être traité », explique Muriël Lumbay.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre page  Conseils et services sur la prévention des risques.

  • En présence d’un sinistre Cyber    

Les dossiers sinistres Cyber sont traités différemment dans la mesure où ils revêtent souvent un caractère urgent. En effet, suite à une attaque ou un cyber-incident, notre assuré pourrait par exemple subir une « business interruption » entrainant une perte d’exploitation avec, pour chaque heure passée, des implications financières importantes. Suite à une attaque cybernétique, notre assuré pourrait également être confronté à une fuite de données de tiers impliquant sa responsabilité à l’égard de ces derniers.

« En vue de prendre au plus vite les mesures qui s’imposent dans ce type de dossier, nous privilégions un premier contact téléphonique avec description détaillée des faits (hacking avec fuite de données, ransomware, phishing, etc.) et les coordonnées complètes de la personne pouvant être contactée par nos experts. Il est important que cette personne connaisse le réseau informatique de l’entreprise, les accès et  mots de passe», déclare Fanny Van Cappel.

Pour rappel, notre numéro d’urgence en cas de sinistre cyber est le 0800/19002. Ce numéro est disponible 24h/24 et 7j/7 pour les assurés CyberClear by Hiscox.

  • En présence d’un sinistre Responsabilité civile professionnelle

Tout comme pour les dossiers Art and Private Clients, nous encourageons les déclarations écrites à la différence que les dossiers étant souvent plus complexes (temporalité importante, nombreux documents, échange de courriels), il n’est généralement pas possible de faire tenir la déclaration sur un formulaire.

« Ce qui importe dans ce type de dossier, c’est d’avoir une chronologie circonstanciée des faits, une copie du contrat liant notre assuré à la partie adverse, une copie de la plainte de la partie adverse et si possible, la réponse détaillée de notre assuré», nous explique Mme Van Cappel. Elle ajoute : « Bien que nous ayons la gestion du litige en main, nous comptons sur la disponibilité et la collaboration de nos assurés. Nous avons en effet besoin de leurs points de vue quant aux faits et aux arguments soulevés par la partie adverse. Par ailleurs, la relation professionnelle entre notre assuré et son client peut également grandement influencer la façon dont nous allons résoudre le litige (résolution amiable ou procédure judiciaire)».